Votre municipalité collecte les matières organiques? Vous souhaitez composter à la maison?

Pourquoi composter

Composter est très bon moyen de diminuer la quantité de déchets envoyée à l’enfouissement. Les matières organiques (principalement des résidus de tables) représentent 41 % du contenu de nos poubelles.

Comment composter

Si votre municipalité ne propose pas la collecte de 3e voie, mais vous êtes prêts à aller plus loin pour gérer vos déchets, le compostage domestique est fait pour vous.

Quelle utilité pour le compost?

Qu’il soit domestique ou géré par votre municipalité, les matières organiques se transforment en amendement riche pour le sol et elles deviennent un engrais naturel et non dispendieux.

Les villes qui offrent le service de collecte du bac brun organisent presque tout le temps une distribution gratuite de compost à ses citoyens; elle en utilise également une partie pour les plates-bandes municipales.

Sources : Conseil canadien du compost, RECYC-QUÉBEC, Ville de Montréal, Ville de Rimouski

Que peut-on mettre dans le compost domestique?

Résidus de cuisine

  • Résidus de fruits
  • Résidus de légumes
  • Coquilles d’oeuf (écrasées)
  • Sacs de thé et marc de café (avec filtres)
  • Papier déchiqueté

Résidus de jardinage

  • Feuilles (elles se décomposent plus vite si elles sont déchiquetées)
  • Gazon (sec)
  • Végétaux
  • Mauvaises herbes (sans graines mûres)
  • Vieux terreau d’empotage
  • Tiges molles de végétaux

On ne peut pas mettre

  • De produits animaux (viande, poissons, os, etc.)
  • Des produits laitiers
  • De graisse ou d’huile

Règles de base du compostage domestique

  1. Mélanger les catégories de matières
  2. Aérer – brasse
  3. Vérifier l’humidité
  4. Surveiller le compost
Collecte municipale des matières organiques

Avant toute chose

Consultez les directives de votre municipalité ainsi que les horaires de collectes. Dépendamment des technologies utilisées pour recycler les matières organiques en compost, les règles de tri sont différentes, par exemple, certaines villes invitent les citoyens à utiliser un sac en papier, d’autres des sacs biodégradables ou encore certains permettent de déposer de la vaisselle compostable ou pas.

De manière générale on peut mettre dans le bac brun :

Fruits, légumes, pâtes, pain, céréales, biscuits, confiserie, viandes, poissons, produits laitiers solides, oeufs, café et filtres, thé et sachets, serviettes et mouchoirs en papier, emballages de papier et de carton (souillé ou non), plantes d’intérieur et terre.

En général, il est interdit de déposer :
Matières recyclables, plastiques, styromousse, verre, métal, couches et produits hygiéniques, litières d’animaux, déchets, mégots, cire, gomme à mâcher, sacs d’aspirateurs et leurs contenus, peinture, huile motrice et autres résidus domestiques dangereux.

Aucun liquide n’est accepté.

Trucs et astuces pour mieux utiliser le bac brun

  • Tapisser le petit bac de cuisine de papier journal ou utiliser un petit sac compostable pour éviter les odeurs et les fréquences de lavage du bac.
  • Alterner les matières sèches (papier journal, essuie-tout, carton) avec les matières humides (résidus de tables, légumes, etc.) pour mieux contrôler l’humidité.
  • Envelopper les résidus alimentaires dans des essuie-tout usagés pour moins salir le bac
  • Éviter le laisser le bac brun au soleil, au risque d’accélérer la décomposition des matières.
  • Fermer le petit bac et le bac brun hermétiquement pour éviter l’apparition de mouches à fruits et la dispersion des odeurs.
  • Si des vers blancs apparaissent, saupoudrez-les de bicarbonate de soude, de sel ou aspergez-les de vinaigre.

Quelle utilité pour le compost?

Qu’il soit domestique ou géré par votre municipalité, les matières organiques se transforment en amendement riche pour le sol et elles deviennent un engrais naturel et non dispendieux.

Les villes qui offrent le service de collecte du bac brun organisent presque tout le temps une distribution gratuite de compost à ses citoyens; elle en utilise également une partie pour les plates-bandes municipales.

Sources : Conseil canadien du compost, RECYC-QUÉBEC, Ville de Montréal, Ville de Rimouski